Un Court Dictionnaire biographique de la Littérature anglaise / Cynewulf

Cynewulf (fl. 750).- Poète anglo-saxon. Il était probablement un Northumbrien, bien que parfois considéré comme un Mercien. Ses poèmes, et quelques autres, qui lui sont attribués avec plus ou moins de doutes, sont contenus dans le livre d’Exeter et le livre de Vercelli. Les poèmes qui sont considérés comme certainement les siens sont les Énigmes, à partir d’allusions et d’allusions dans lesquelles est dérivé presque tout ce que l’on sait de lui, ou du moins de la première partie de sa vie, qui semble avoir été celle d’une nature joyeuse et poétique, se réjouissant de la beauté du monde. Son poème suivant, Juliana, la légende d’une vierge martyre, indique une transition dans sa vie spirituelle; le chagrin et la repentance sont ses notes prédominantes, et à ces égards, un autre poème, Saint Guthlac, lui ressemble. Dans le Crist (Christ), C. est passé à travers les nuages pour une foi et une paix assurées. Le Phœnix, et la deuxième partie de Guthlac, bien que pas certainement la sienne, lui sont généralement attribués. Les Destins des Apôtres et d’Élène (la légende de Sainte Hélène) sont les siens; l’Andréas et le Rêve de la Roode font encore à certains égards l’objet de controverses. Dans plusieurs poèmes, les lettres séparées du nom de C. sont introduites d’une manière particulière et sont considérées comme une signature attestante. Juliana, Crist, Les Apôtres et Élène sont ainsi dits signés. Les livres d’Exeter et de Vercelli sont des recueils de poèmes anglais anciens, et ils sont nommés d’après les endroits où ils ont été trouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.