Recherche en eaux profondes

Résultats

Politique Mémoire 2, Approfondir: Comment parvenir à une gestion durable de nos eaux profondes grâce à la recherche intégrée? (Novembre 2015)

Positi sur papier 22, Approfondir: Défis critiques pour la recherche en haute mer du 21e siècle (septembre 2015)

Communiqué de presse pour la publication en haute mer (septembre 2015)

Contexte

La mer profonde constitue le volume habitable majeur de la planète Terre. Il détient un dépôt important de la diversité biologique et des ressources géologiques de la planète. Les environnements des grands fonds marins nous fournissent des biens et services importants qui vont de l’approvisionnement direct comme le poisson, les composés chimiques à usage industriel et pharmaceutique et les ressources minérales, à des services moins directement identifiables tels que la régulation des cycles biogéochimiques mondiaux et le cycle des nutriments, qui sont cruciaux pour le fonctionnement de notre système planétaire. Cependant, sa complexité en 3D, sa taille immense et son éloignement, associés à l’effort encore relativement faible de recherche scientifique, font que l’écosystème des grands fonds marins reste mal compris.

Nous avons identifié un fort besoin d’une vision puissante basée sur une approche écosystémique, couplée à l’approche de précaution, pour soutenir l’objectif de développement durable et de santé des océans en haute mer. En outre, l’Europe devrait se positionner en première ligne pour faire correspondre les opportunités économiques avec les meilleures sciences et la meilleure gouvernance associées à l’exploitation émergente des ressources biologiques et minérales des grands fonds océaniques et à d’autres activités attendues telles que la séquestration et le dépôt de CO2.

Objectifs

  • Renforcer le dialogue intersectoriel et interdisciplinaire et fournir une plate-forme pour de futurs partenariats sur les activités en haute mer entre les communautés scientifique, industrielle et socio-économique.
  • Évaluer les réalisations récentes en matière de recherche en haute mer, les infrastructures actuelles et les capacités de recherche et identifier les lacunes et les priorités (thématiques et géographiques) pour les futurs efforts de recherche européens (dans le contexte des efforts internationaux).
  • Définir les opportunités sociétales clés dans les grands fonds, par exemple l’exploitation minière, l’extraction de ressources biologiques, la séquestration du CO2, etc. et comment la recherche en haute mer peut éclairer ces activités avec des connaissances spécialisées.
  • Définir des recommandations clés pour la recherche européenne en haute mer future qui peuvent relever les défis et les opportunités sociétaux et qui peuvent être reprises par les décideurs politiques pour éclairer les futurs programmes de recherche aux niveaux européen et national.
  • Proposer des mécanismes permettant à la recherche en haute mer d’apporter des connaissances opportunes et informatives au processus d’élaboration des politiques pour éclairer la gérance et la gouvernance des océans.
  • Fournir des règles et des orientations pour l’application d’approches écosystémiques à la durabilité écologique des grands fonds, avec évaluation des besoins en évaluation d’impact.

Activités connexes

  • Lancement du Policy Brief de l’EMB – Le Policy Brief sur les grands fonds a été lancé lors d’un événement de la Commission européenne sur les océans de demain en novembre 2015 à Bruxelles.
  • Lancement du Document de position de l’EMB – Le Document de position sur les grands fonds a été lancé lors d’un événement parallèle officiel du Symposium International de Biologie des grands fonds 2015 le 1er septembre à Aveiro, au Portugal. Veuillez consulter le site Web pour le programme.
  • Consultation des parties prenantes de l’EMB sur les investissements en haute mer – En 2014, l’EMB a organisé une consultation sur les investissements européens et nationaux dans la recherche en haute mer. Nous avons reçu 103 réponses au total de 16 pays (14 européens, 2 internationaux). Parmi ceux-ci, 83 provenaient du milieu de la recherche marine (80 de chercheurs individuels; 3 organismes de financement) et 20 de l’industrie.
  • Le Président du Groupe de travail sur les mers profondes de l’EMB a présenté des projets de recommandations à EurOCEAN 2014 – Le 8 octobre 2014, le président du Groupe de travail, le Prof. Alex Rogers a présenté à EurOCEAN 2014 le thème « Ce que l’agenda de croissance bleue signifie pour la recherche en haute mer ». Cela comprenait une référence aux travaux en cours et aux recommandations de nos activités de prospective, y compris un résumé de l’étude sur les investissements en eaux profondes menée à l’été 2014.
  • Consultation de la Commission européenne (DG MARE) sur l’exploitation minière des fonds marins (2014). Réponse du CGE

Réunions

  • 14-15 Janvier 2014, Bruxelles, Belgique
  • 24-25 avril 2014, Oxford, Royaume-Uni (plus l’événement des parties prenantes externes 1)
  • 13-14 novembre 2014, Lisbonne, Portugal (plus l’événement des parties prenantes externes 2)

Membres

  • Président – Alex Rogers, Université d’Oxford, Royaume-Uni
  • Antje Boetius, Institut Alfred Wegener, Centre Helmholtz de Recherche Polaire et Marine (AWI), Allemagne
  • Andy Brierley, Université de St. Andrews, Royaume-Uni
  • Peter Croot, Université Nationale d’Irlande, Galway, Irlande
  • Marina Cunha, Université d’Aveiro, Portugal
  • Roberto Danavaro, Université polytechnique des Marches, Italie
  • Colin Devey, Centre GEOMAR Helmholtz pour la recherche océanique Kiel, Allemagne
  • Andre Freiwald, Institut Senckenberg, Allemagne (retrait de l’adhésion en octobre 2014)
  • Alf Haakon Hoel, Institut de Recherche Marine (IMR), Norvège
  • Henry Ruhl, Institut National d’Océanographie (NOC), Royaume-Uni
  • Pierre-Marie Sarradin, Institut français de recherche pour l’Océanographie Exploration de la mer (Ifremer), France
  • Seline Trevisanut, Université d’Utrecht, Pays-Bas
  • Helena Vieira, Université de Lisbonne – anciennement à Bioalvo (SME), Portugal
  • Martin Visbeck, Centre de recherche océanique GEOMAR Helmholtz Kiel, Allemagne
  • Sybille van den Hove, SCP MÉDIANE (SME), Espagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.