Réfraction cycloplégique et réfraction non cycloplégique utilisant la buée controlatérale: une étude comparative

Le but de cette étude est de comparer les valeurs de rétinoscopie obtenues à partir de la réfraction cycloplégique et de la réfraction non cycloplégique effectuées avec une procédure de buée controlatérale sur des enfants. Effectuer une rétinoscopie sur des enfants est un défi en raison de deux problèmes importants rencontrés au cours de la procédure, qui comprennent le maintien de la fixation et le contrôle de l’accommodation. Bien que la réfraction cycloplégique soit un étalon-or pour détendre complètement l’hébergement, elle a ses propres limites. Alors que lors de l’évaluation de l’erreur de réfraction à l’aide d’une rétinoscopie statique, il est conventionnel de brouiller l’œil controlatéral avec une quantité élevée de lentilles plus, afin d’empêcher une réponse accommodante basée sur le flou de stimuler l’accommodation consensuelle dans l’œil examiné. L’étude a été réalisée sur 31 sujets sains et non strabismiques âgés de 7 à 16 ans. Initialement, l’état de réfraction de l’œil a été évalué objectivement par réfraction non cycloplégique, effectuée en brumisant l’œil controlatéral avec + 6,00 D, dans une pièce faiblement éclairée. Puis 2 gouttes de cyclopentolate 1% ont été instillées séparées de 5 min, dans l’œil testé. La rétinoscopie a été réalisée 25 à 30 min après l’instillation de la première goutte. Une différence moyenne statistiquement significative existe entre les résultats obtenus (p < 0,05) dans les valeurs de rétinoscopie équivalentes sphériques (moyenne de 0.2944 D plus haut) avec réfraction cycloplégique par rapport à la réfraction non cycloplégique avec brumisation controlatérale. Réfraction non cycloplégique réalisée avec une technique de brumisation controlatérale aussi efficace que la technique de réfraction cycloplégique de référence pour la mesure de l’erreur de réfraction chez des enfants sains et non strabismiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.