Qu’est-il arrivé à l’affaire des destinations TV ?

Neuf mois après que l’agence Destinos TV a annoncé la fermeture de ses opérations par manque de liquidités, l’affaire reste devant les tribunaux.

Le Bureau du Procureur adjoint pour la fraude et la cybercriminalité a indiqué que l’affaire « avance dans la phase de collecte et d’analyse des preuves. »Il y a un record d’environ 340 personnes offensées réclamant des défauts de paiement avec des voyages organisés qu’elles ont achetés.

Destinos TV a entamé en mai 2019 un processus de déclaration de faillite mais la procédure a été rejetée par le Tribunal des faillites de San José.

La crise de l’entreprise s’est aggravée lorsqu’un groupe de touristes a eu de multiples problèmes lors d’un voyage à Cancun lors des Pâques précédentes.

L’homme d’affaires José Cortés a déclaré que la façon dont la nouvelle a été diffusée a provoqué des annulations et une perte de confiance des clients au point de manquer d’argent pour continuer à fonctionner.

Noticias Columbia a essayé de localiser Cortés mais cela n’a pas été possible. L’avocat Juan José Acuña, qui l’a accompagné lors du processus d’annonce de la fermeture, a accepté de faire des déclarations.

Il a expliqué qu’il n’avait pas de contrat signé avec l’employeur mais qu’il était autorisé à se référer à l’affaire. Le conseiller juridique considère que Cortés n’a pas commis de crimes.

Acuña a déclaré que la société était à court de ressources pour se réconcilier avec les personnes touchées.

L’avocat a souligné que Cortés n’a pas éludé la situation et qu’en fait il subit les conséquences de voir son image discréditée devant l’opinion publique.

Actuellement, le Bureau du Procureur attend de recevoir un rapport de l’OIJ, à inclure dans le dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.