Douleur au Pied à Vélo / Traitement commun des blessures au Pied

Attelles de Tibia: Douleur de chaque côté de l’os de la jambe, causée par une inflammation musculaire ou tendineuse. Cela peut être lié à un déséquilibre musculaire entre les groupes musculaires opposés de la jambe. Il est généralement lié à une pronation excessive du pied (arc effondré). Des orthèses d’étirement et de correction appropriées pour la pronation peuvent aider à prévenir les attelles de tibia.

Tendinite d’Achille: L’irritation et l’inflammation du tendon qui se fixe à l’arrière de l’os du talon peuvent être causées par un pédalage inapproprié, une hauteur d’assise, un manque d’échauffement approprié ou un surentraînement. Cette condition est généralement observée chez les coureurs plus expérimentés et peut être traitée avec de la glace, du repos, de l’aspirine ou d’autres médicaments anti-inflammatoires. La douleur chronique ou tout gonflement doit être évalué professionnellement.

Sésamoïdite : Parfois appelés « roulements à billes du pied « , les sésamoïdes sont deux petits os trouvés sous les premiers os métatarsiens; les sésamoïdes peuvent s’enflammer ou se rompre sous le stress du cyclisme. La sésamoïdite peut être soulagée avec une sélection de chaussures et des orthèses appropriées.

Engourdissement: L’impact des petites branches nerveuses entre les deuxième et troisième ou troisième et quatrième orteils peut provoquer un gonflement qui entraîne un engourdissement, des picotements ou des brûlures, ou des douleurs lancinantes aiguës dans les orteils. Des chaussures plus larges ou des sangles d’orteil ou des lacets de chaussures peuvent atténuer le problème. Si le problème persiste, essayez un système clipless.

Un engourdissement ou des picotements associés à une douleur aux jambes peuvent représenter un problème grave connu sous le nom de « syndrome du compartiment aigu », qui nécessite des soins médicaux immédiats.

Douleur au pied à vélo: Cyclisme de compétition

Entreprendre un régime cycliste réussi entraîne souvent le désir de faire correspondre les compétences avec les autres. Il existe quatre catégories de cyclisme de compétition. La catégorie I désigne une compétition de classe mondiale – avec des conditions et des stratégies qu’un cycliste moyen ne serait pas capable de naviguer. La catégorie II est également avancée et utilise des techniques telles que la rédaction et implique certaines « courtoisies » de l’étiquette cycliste.

Les catégories III et IV offrent aux cyclistes en forme la possibilité d’aller tester leur courage contre d’autres amateurs de ce sport. Aucun équipement spécial n’est requis, seulement le désir de concourir et un corps correctement entraîné et réglé biomécaniquement. Consultez votre magasin de vélos local pour connaître les horaires des courses dans votre région. Comme pour toute compétition, commencez à un niveau bas et progressez dans les catégories. Rappelez-vous, mettez la sécurité en premier et amusez-vous.

Avant de commencer un programme d’exercices, assurez-vous de consulter votre médecin.

Investir dans une chaussure spécifique au cyclisme est une bonne idée si vous avez eu des problèmes préexistants avec vos pieds ou si vous portez des inserts de chaussures orthèses. La plupart des orthèses contrôlent la voûte plantaire et le talon, et pour le cyclisme, nécessitent généralement un équilibrage critique de l’avant-pied. Les coureurs avec des oignons doux ou des pieds-marteaux devraient choisir une chaussure plus large et plus profonde qui s’adaptera à la déformation.

Choisissez la chaussure qui vous convient parmi les modèles conçus pour la course et le VTT. Pour le cycliste occasionnel sans problèmes de pied connus, les chaussures de cross-training fournissent le soutien nécessaire à travers la voûte plantaire et le cou-de-pied dans une chaussure qui peut être utilisée à d’autres fins. Ils fournissent également l’ascenseur de talon que les chaussures de cyclisme donnent. Les chaussures combinées de cyclisme et de randonnée répondent bien aux besoins du cycliste occasionnel et sont récemment devenues populaires.

L’utilisation des pinces aux orteils et leur degré de sophistication commencent à séparer le cavalier occasionnel du dévot plus sérieux. Les clips d’orteil vont des clips traditionnels aux ensembles de crampons plus récents – des « systèmes clipless » – qui ressemblent à des fixations de ski. De nombreuses entreprises modélisent leurs unités sur le fabricant français Lookª. Une unité compatible avec le look offrira les combinaisons les plus diverses de chaussures et de clips parmi lesquelles choisir.

Des chaussures et des crampons appropriés fonctionnant comme une unité sont importants pour obtenir une efficacité maximale dans le transfert de la puissance générée par les hanches au pied. Pour un pédalage plus efficace, les chaussures doivent s’étendre complètement sous la balle du pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.