Définition MX

Si quelqu’un exerce une activité avec réticence, manque d’intérêt et apathie, on peut dire que son comportement exprime la paresse. Ce concept est équivalent à d’autres, tels que la paresse, le désintérêt, l’abulie ou l’inappétence.

Le contraire de la paresse serait tout comportement caractérisé par l’impulsion, l’assiduité, la diligence ou le zèle.

Paresse et manque de motivation

Lorsqu’une personne est suffisamment motivée pour accomplir une tâche, son engagement personnel l’amène à agir avec détermination et énergie. Inversement, le manque de motivation entraîne généralement un comportement passif et une mauvaise efficacité dans le résultat final.

La relation entre la paresse et la motivation est évidente: plus le stimulus qui nous pousse à agir est grand, plus l’attitude de paresse est faible.

L’absence de vocation professionnelle et la paresse

Dans la plupart des activités professionnelles, il est souhaitable qu’elles soient menées à partir d’une vocation interne. Si quelqu’un a une forte vocation pour un métier, il est très probable qu’il assumera tous les inconvénients liés à son activité.

D’autre part, l’exercice d’une activité sans vocation conduit inévitablement au découragement et à l’apathie, c’est-à-dire à la paresse.

Paresse chez les adolescents et cas des neet

Certains adolescents expriment peu d’intérêt pour les études et adoptent une attitude paresseuse face à leurs projets personnels. En ce sens, leur paresse peut être liée à une attitude vitale, à un manque de confiance en soi ou à un état de démotivation générale. En tout cas, l’adolescent plongé dans la paresse et le pasotisme se fait du mal.

Les neets bien connus (jeunes qui n’étudient ni ne travaillent) sont l’archétype de la paresse. Le travail ne les motive pas car leurs besoins fondamentaux sont satisfaits et la possibilité d’étudier n’est pas très stimulante car ils estiment que leurs options pour trouver un emploi sont rares. Le nini vit « ici et maintenant » et ne prend pas une position proactive quant à son avenir. Leur apathie et leur manque d’illusion sont les traits déterminants de ces jeunes.

Le péché de paresse

La paresse est une forme de paresse manifestée. Du point de vue de l’Église catholique, la paresse est considérée comme un péché capital. En ce sens, la paresse ne doit pas être comprise simplement comme un manque de désir de quelque chose, mais implique de renoncer à sa propre vitalité individuelle et ce fait est une offense à Dieu pour les catholiques.

Image: Fotolia. bois d’osier

Définition Suivante >>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.